Historique

Fondée en 2012 par des étudiant.e.s du département des arts visuels de l’UQAM, la RIPA prend de l’ampleur année après année. La première édition s’est tenue le samedi 28 avril 2012 à 19h au Centre culturel Georges-Vanier à Montréal. Le travail de sept artistes émergent.e.s choisi.e.s pour leur regard novateur et l’apport significatif démontré dans leur région y a été présenté. On y retrouvait Gabriel Morest (UQAM), Olivier Lavoie (UQAC), Maryline Fournier (UQAM), Les Abramovique (UQAM), Maxime Bisson (UQAC), Nicolas Lapointe (uOttawa), Sarah C. Poirier (UL) et Snövit Hedstierna (Concordia). À titre d’artiste invité, Étienne Boulanger a performé avec Francis O’Shaughnessy, qui coordonnait l’événement.

Les éditions au Cœur des sciences de l’UQAM

La seconde édition de la RIPA s’est déroulée le samedi 20 avril 2013 à 19h à la Salle polyvalente du pavillon Sherbrooke de l’UQAM à Montréal. Dans le cadre de cette édition, la RIPA a modifié sa formule en invitant une école de l’extérieur du Québec à participer à la rencontre. En plus des étudiant.e.s provenant du réseau universitaire québécois et de l’artiste invitée, la programmation 2013 incluait l’Université du Musée des beaux-arts de Boston (SMFA). Les performances d’Alexis Bélanger (UQAC), Tracey Bullington (SMFA), Nicolas Rivard (UQAM), Anthony Privitera (SMFA), Bryan Rodriguez (SMFA), Janick Burn (Concordia), Kristofer Dompierre et Louis Alex (UQAM) ainsi que de l’artiste professionnelle Julie Andrée T. ont ponctué la soirée.

L’équipe de la RIPA 2014 a innové en organisant une table tonde au lendemain de la soirée de performances. Se déployant sur une fin de semaine entière – le 5 et 6 avril 2014 –, la troisième édition s’est également tenue à la Salle polyvalente de l’UQAM. L’événement présentait le travail de six artistes provenant de diverses universités québécoises, de trois étudiant.e.s de l’Université d’art et de design de la Nouvelle-Écosse (NSCAD) – l’école invitée – ainsi que de l’artiste professionnelle Shannon Cochrane. On y retrouvait Jean Michel René (UL), Jack Wong (NSCAD), Beck Gilmer-Osborne (NSCAD), Pier-Antoine Lacombe (UQAM), Marie-Claude Gendron (UQAM), Carolyne Paquette (UQAM), Catherine Lescarbeau (UQAM), Kyle Alden Martens (NSCAD) et Steven Girard (UL). La table ronde proposait un complément théorique à la soirée de performances. Divisée en deux panels, la table ronde présentait cinq conférenciers et conférencières actifs et actives dans le milieu de la performance. Amélie Giguère, Shannon Cochrane, Lesley Johnstone, Sophie Castonguay et François Morelli ont partagé leurs réflexions avec le public et s’est ensuivie une discussion ouverte. Conséquemment au succès de cette troisième édition, l’équipe de la RIPA désirait laisser des traces de l’événement en publiant en novembre 2014 un premier recueil intitulé Impressions : RIPA 2014.

La quatrième édition de la RIPA s’est tenue les 2 et 3 mai 2015 à l’Agora Hydro-Québec du Cœur des sciences de l’UQAM. La programmation 2015 de la RIPA présentait le travail de douze artistes de la relève, en plus du duo Doyon/Demers qui a œuvré à titre d’artistes invités. La soirée de performances était ponctuée du travail de neuf artistes provenant du réseau universitaire québécois, soit Héloïse Guillaumin et Félix Chartré-Lefebvre (UQAM), Julie et Simon (UQAM), Marie-Michèle Beaudoin et Maude Bertrand (UQAM), Hideki Kawashima (Concordia), Émylie Bernard (Diplômée UQAM), Guillaume Dufour Morin (UQAR), ainsi que des actions d’Elisa Ochmanek, Chris Heller et Maya Wilson-Sanchez, trois artistes représentant l’école invitée, l’Université d’art et de design de Toronto (OCAD). Une table ronde s’est déroulée le lendemain de la soirée de performances à la Salle des Boiseries de l’UQAM. Elle accueillait Michelle Lacombe, Didier Morelli et Michèle Thériault comme intervenant.e.s invité.e.s et proposait une discussion reposant sur les performances de la veille. À la suite de la rencontre, le recueil Résonances : RIPA 2015 est publié en octobre 2015.

La cinquième édition de la RIPA s’est déroulée les 2 et 3 avril 2016 à la Salle polyvalente de l’UQAM. La programmation 2016, délaissant la formule de l’école invitée, était composée des performances de Caroline Boileau, l’artiste professionnelle invitée, et de sept artistes émergent.e.s : Félipe Goulet-Letarte (UdeM), Julie Laurin (UQAM), Rose de la Riva (UQAM), Vincent Brière (Concordia), Serge Olivier Fokoua (ULaval), Emma-Kate Guimond (UQAM), et Laurence Beaudoin Morin (UQAM). Dans un souci de soutenir sa vocation interuniversitaire, la RIPA 2016 a tenu sa table ronde à l’Université Concordia. Celle-ci rassemblait Jacob Wren, Emmanuelle Sirois et Yan St-Onge en tant qu’intervenant.e.s invité.e.s dans un format qui visait la création de conversations. À cet effet, trois tables de discussions thématiques dirigées par un.e intervenant.e ont été mises en place. Au même titre que les deux dernières éditions, une publication a été produite dans la foulée de l’événement. Intitulée RIPA 2016, elle est publiée en novembre 2016.


Pour plus d’informations sur les membres des équipes de la RIPA ainsi que sur les publications, veuillez consulter les onglets « Équipe » et « Publication ».